Home Contact
Loi audiovisuelle : des « codes de bonne conduite » contre les pubs pour les aliments gras ou sucrés - Next INpact
14/10/2019 : Loi audiovisuelle : des « codes de bonne conduite » contre les pubs pour les alimen. […]
Audiovisuel public : où va le magot de la redevance télé ? - Capital.fr
14/10/2019 : Audiovisuel public : où va le magot de la redevance télé ?  Capital.fr
Franck Riester, le bon élève de la culture après un an au ministère - Blog Le Monde
12/10/2019 : Franck Riester, le bon élève de la culture après un an au ministère  Blog Le Mo. […]
Piratage. L’Arcom remplacera bientôt l’Hadopi pour traquer les téléchargements illégaux - Ouest-France
10/10/2019 : Piratage. L’Arcom remplacera bientôt l’Hadopi pour traquer les téléchargements. […]
Proposer internet à ses clients : obligations et responsabilité - L'Hôtellerie Restauration
9/10/2019 : Proposer internet à ses clients : obligations et responsabilité  L'Hôtellerie Re. […]

« Au-delà d’Hadopi, le Parti pirate combat un système de pensée »

(Un article du NouvelObs)

À l’origine du Parti pirate : une initiative suédoise lancée en 2006, puis rapidement imitée en France et dans une trentaine d’autres pays. Aujourd’hui, le mouvement représente la troisième force politique en Suède, la sixième en Allemagne, et possède son propre député européen.
Aux dernières élections législatives dans les Yvelines, Maxime Rouquet réalisait un score de 2,08% comme candidat de ce mouvement, loin des 0,3% visés, dans une campagne “sans affiches, sans tracts, sans moyens”. Après cette élection, quel avenir pour le Parti pirate, notamment en vue des régionales de 2010 ?

Valentin Villenave, musicien de 25 ans, numéro deux du parti, répond au Nouvelobs.com.
« Au-delà d'Hadopi, le Parti pirate combat un système de pensée »

Quel est votre programme ?
Le Parti pirate milite sur trois points essentiels. Tout d’abord, pour un large respect des libertés civiques et des droits de l’homme, jusque dans sa vie privée. Ensuite, pour la reconnaissance du droit d’accéder au savoir et à la culture, et pour la décriminalisation des citoyens qui se livrent au partage de ceux-ci. Enfin, nous appelons à une réforme majeure des brevets pharmaceutiques et biotechnologiques, pour que le tiers-monde ne soit plus soumis à deux ou trois monopoles privés.

Vous êtes surtout connus pour votre opposition à la loi Hadopi.
Cette loi mérite d’être dénoncée. Hadopi présente énormément de défauts, c’est une sorte d’acharnement thérapeutique pour réanimer un cadavre. Mais au-delà d’Hadopi, le Parti pirate combat un système de pensée. On est dans une période où pour la première fois presque tout le monde, en théorie, peut avoir accès au savoir universel, à la connaissance. Au lieu de promouvoir un meilleur accès à l’intelligence collective, les progrès technologiques sont instrumentalisés au profit de quelques-uns. La société a vécu une révolution avec Internet. Il faut en prendre acte !

[...]

Lire la suite

Articles liés :

19 octobre 2009 | Actualité