Home Contact
IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web - Phonandroid
20/08/2019 : IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web  Phona. […]
Les internautes passent 75 % de leur temps sur des sites culturels et de divertissement - 6 août 2019 - LeJournaldesArts.fr
6/08/2019 : Les internautes passent 75 % de leur temps sur des sites culturels et de divertisseme. […]
Les Français dédient 75% de leur temps sur Internet à des contenus culturels - Le Figaro
2/08/2019 : Les Français dédient 75% de leur temps sur Internet à des contenus culturels  Le. […]
Comment le gouvernement veut renforcer la Hadopi - 01net.com
2/08/2019 : Comment le gouvernement veut renforcer la Hadopi  01net.comCompétitions sportives,. […]
Les consommateurs de livres numériques sont de grands lecteurs - BookSquad
29/07/2019 : Les consommateurs de livres numériques sont de grands lecteurs  BookSquadL'Hadopi. […]

Les conséquences attendues d’Hadopi, selon le site “Le Grand Foutoir”

Ces conséquences sont de plusieurs sortes.

Avant l’action :

Une mobilisation sans précédent : les mouvements internautes n’existent pas. Un parti pirate débute. Une quadrature du Net théorise sagement. Une ligue Odebi s’agite dans une semi-clandestinité depuis des années… Pourtant, des vecteurs internautes existent, par le biais de journaux en ligne spécialisés et de sites d’informations citoyennes. Des communautés se montent pour se poker en public et quand le web s’enflamme, un ministre se pointe au journal de 20 h, donne sa version, et basta.

Cette mobilisation va devoir enflammer le net, une fois encore, mais avec un esprit de revendication ferme, ou sinon …

Pendant l’action

- une grève du Net.

Une heure de grande consommation (achats, échanges donc lectures de publicités) perdue pour les acteurs économiques du Net.

Seront touchés

- les commerçants
- les sites pro-hadopi de vente de films et de musique
- les sites de piratage (et on ne s’en plaindra pas)
- les réseaux mobiles qui seront saturés car la VOIP de ceux qui ont coupé leur modem ne fonctionnera pas.

Ce sera déjà quelque chose de quantifiable. Et déjà, certains pourront craindre la suite.

Le “juste après”

Des milliers, des centaines de milliers, peut être un ou deux millions de modem vont vouloir se reconnecter en même temps. Ce sera équivalent à une attaque DDOS, à part que cette fois, ce ne sera pas du simulé dont on peut couper la source, mais bel et bien un raz de marée.

- Soit le Net va juste subir un ralentissement conséquent durant de longues minutes
- Soit les serveurs vont lâcher
- Soit les techniciens eux-mêmes vont éteindre les serveurs pour rallumer les serveurs progressivement

En tous les cas, ce petit geste d’éteindre son modem, puis de le rallumer peut nous donner beaucoup de pouvoir
- sur les FAI qui sont ceux qui doivent mettre en oeuvre les filtrages, contrôles et bannissements ordonnés par la loi Hadopi
- sur l’ensemble encore passif des utilisateurs du Net (Ils vont apprendre qu’une riposte est possible)
- sur les commerçants du Net
- sur les administrations et entreprises connectées 24h/24h souvent en pleines sauvegardes journalières…

Voilà pourquoi il faut prévenir à l’avance. Il ne s’agit pas de commettre un acte terroriste, mais bel et bien, comme pour une manifestation dans la rue, de ne prendre personne au dépourvu. En fonction de la mobilisation, on peut peut-être obtenir l’annulation de la loi avant la coupure internet, qu’elle soit le fait des FAI ou de notre micro-action chez nous : ce sera déjà une victoire.Si l’action doit avoir lieu, nous aurons été mis au pied du mur. Il s’agit alors d’en faire le maximum, afin d’éviter que nous soyons obligés de recommencer plusieurs fois.

Source : www.grandfoutoir.fredleborgne.fr

Articles liés :

16 novembre 2009 | Actualité