Home Contact
Hadopi : explosion du nombre d'IP adressées par les producteurs ... - Next INpact
23/06/2017 : Hadopi : explosion du nombre d'IP adressées par les producteurs ...Next INpactLe nom. […]
Les portes d'Educnum en passe de se fermer face à la Hadopi - Next INpact
21/06/2017 : Next INpactLes portes d'Educnum en passe de se fermer face à la HadopiNext INpactAfi. […]
Une amende de 200 € pour cinq films piratés - Éditions Francis Lefebvre
21/06/2017 : Éditions Francis LefebvreUne amende de 200 € pour cinq films piratésÉditions Fra. […]
Vous pouvez dénoncer les DRM gênants à la Hadopi - 01net.com
20/06/2017 : 01net.comVous pouvez dénoncer les DRM gênants à la Hadopi01net.comLa Hadopi n'est. […]
Hadopi : d'ici sa fin en 2022, l'autorité aura coûté plus de 100 ... - Developpez.com
15/06/2017 : Hadopi : d'ici sa fin en 2022, l'autorité aura coûté plus de 100 ...Developpez.com. […]

Frédéric Mitterrand cherche un surveillant de l’info sur le web

MEDIA – L’opinion du web sur la politique du ministère de la Culture passée au peigne fin…
Le ministère de la Culture est à la recherche d’un scrutateur du web. L’annonce, publiée sur le site du BIEP.gouv.fr, vise à embaucher un «chargé d’étude, de veille d’opinion et d’actualité sur internet».

Les principales missions du nouveau geek de la rue de Valois seront essentiellement de surfer sur le web, trouver les informations relatives au ministère, au ministre et au cabinet, les analyser, les condenser et les rapporter aux intéressés.

L’annonce stipule qu’il sera chargé des activités «de veille d’opinion et d’actualité sur Internet (surveillance des publications web, détection des signaux faibles, analyse de la tendance de l’opinion au regard de l’activité du ministère et à l’image du ministre); Identification de réseaux d’influence sur Internet ; Veille permanente sur l’apparition de nouvelles sources ou nouveaux modes d’accès; Analyse, extraction et restitution commentée des informations pertinentes».

Communiquer efficacement

L’objectif premier est donc d’identifier les attaques lancées sur le web à l’encontre du ministre (actuellement Frédéric Mitterand), de son équipe et de ses actions, afin d’être en mesure d’y répondre. D’autre part, connaître l’opinion «du peuple» permet d’établir une stratégie de communication efficace.

Néanmoins, cette inspection permanente et ciblée d’internet par les pouvoirs publics est dangereuse. En effet, les frontières entre surveillance, contrôle et désinformation sont fragiles.

D’autant plus que ces initiatives s’accumulent. En mars 2008, c’est l’Élysée qui avait engagé Nicolas Princen, un jeune normalien de 24 ans, pour scruter toutes les infos traitant de Nicolas Sarkozy sur la toile. Sa mission était de «traquer les fausses rumeurs et déjouer toute désinformation à l’encontre du Président».

Marion Lippmann

Source : 20 minutes

Articles liés :

8 décembre 2009 | Actualité