Home Contact
Un partenariat entre Hadopi et l'éducation nationale : le droit d'auteur au programme - Actualitté.com
21/11/2019 : Un partenariat entre Hadopi et l'éducation nationale : le droit d'auteur au programm. […]
Les Dossiers #5 : téléchargez notre nouveau numéro consacré aux podcasts et aux enceintes connectées - La Lettre Pro de la Radio
21/11/2019 : Les Dossiers #5 : téléchargez notre nouveau numéro consacré aux podcasts et aux e. […]
EXCLU - L'avocat de CopyComic brise le silence dans "Morandini Live": "La réaction de Thomas Ngijol est juste pitoyable" - VIDEO - Le Blog de Jean-Marc Morandini
20/11/2019 : EXCLU - L'avocat de CopyComic brise le silence dans "Morandini Live": "La réaction d. […]
Le prix du Style 2019 distingue Christophe Tison - LIVRES HEBDO
19/11/2019 : Le prix du Style 2019 distingue Christophe Tison  LIVRES HEBDO
ARCOM : en attendant la fusion, le gouvernement ajuste le fonctionnement de la Hadopi - Numerama
14/11/2019 : ARCOM : en attendant la fusion, le gouvernement ajuste le fonctionnement de la Hadopi. […]

Hortefeux veut tripler le nombre de caméras de vidéosurveillance

Le ministre de l’Intérieur souhaite voir, d’ici 2011, quelque 60.000 caméras sur le territoire. Une idée déjà défendue par Nicolas Sarkozy qui y voit “l’outil le plus dissuasif qui soit pour un délinquant”.

Alors qu’il annonçait “une baisse de 5,94% de la délinquance”, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a défendue sa volonté de “tripler” le nombre de caméras de surveillance en France d’ici 2011. Le nombre de caméras sur le territoire devrait ainsi passer de 20.000 à 60.000 d’ici deux ans, a fait valoir le ministre.
Le 29 mai dernier, Nicolas Sarkozy défendait sa volonté de développer la vidéo surveillance, un “moyen fondamental de la politique de sécurité”. “La présence d’une caméra est l’outil le plus dissuasif qui soit pour un délinquant. La loi LOPPSI 2 va nous fournir les moyens juridiques de donner une impulsion nouvelle à cette politique.”
Le chef de l’Etat avait toutefois déploré “les réticences de certains élus à s’engager dans la voie de la vidéo surveillance”. “Celle-ci ne menace pas les libertés, elle protège la liberté de se déplacer et d’aller et venir dans son quartier en toute sécurité.”

Source : Nouvel Obs

Articles liés :

12 novembre 2009 | Actualité