Home Contact
This RSS feed URL is deprecated
22/01/2018 : This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers. […]
La vérité sur… la persistance du piratage en ligne - Challenges.fr
21/01/2018 : Challenges.frLa vérité sur… la persistance du piratage en ligneChallenges.frLes m. […]
Le piratage IPTV, nouveau cauchemar des ayants droit - 01Net - 01net.com
21/01/2018 : 01net.comLe piratage IPTV, nouveau cauchemar des ayants droit - 01Net01net.comDes gro. […]
Interview : les doutes de Christian Phéline (Hadopi) sur l'introduction ... - Next INpact
11/01/2018 : Next INpactInterview : les doutes de Christian Phéline (Hadopi) sur l'introduction .. […]
Hadopi et identification des IP : les bons et mauvais élèves parmi les ... - Next INpact
10/01/2018 : Next INpactHadopi et identification des IP : les bons et mauvais élèves parmi les .. […]

Jim, le négociateur de l’ACTA a besoin de vous!

Alors que le Mexique accueille en ce moment même le sixième round des négociations sur l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon (ou ACTA : Anti-Counterfeiting Trade Agreement), le site SaveJim.com propose aux internautes de sauver le pauvre Jim, l’un des négociateurs de l’accord commercial secret. Dans cette vraie-fausse interview parodique, le négociateur nous explique avec entrain que “l’ambition d’ACTA, c’était quelque chose de révolutionnaire ! Le contrôle absolu de la propriété intellectuelle et d’Internet !”

“On se réunissait secrètement, on était adossé à aucune institution internationale… on pouvait changer le monde !” lance-t-il, puisque les “lourdeurs de la démocratie” étaient tout simplement contournées. Mais voilà, le projet a fuité, la presse s’en est mêlée, la société civile a commencé à protester… et finalement tout a capoté. Du moins, c’est ce que la vidéo essaie d’anticiper.

Une façon assez insolite de traiter de la problématique de l’ACTA, accord curieusement protégé par le secret défense et qui prévoit notamment une généralisation de la riposte graduée à l’échelle planétaire, un renforcement de la responsabilité pénale des fournisseurs d’accès à Internet et l’obligation pour les opérateurs de bloquer des sites ou des contenus en cas de notification. Aurez-vous le bon geste sur l’ACTA ?

Source : Numerama

Articles liés :

28 janvier 2010 | Actualité, Multimedia