Home Contact
Hadopi : pour la CADA, le taux d'erreur dans l'identification des IP ... - Next INpact
14/08/2017 : Hadopi : pour la CADA, le taux d'erreur dans l'identification des IP ...Next INpactJu. […]
Olivier Henrard, un des maîtres d'oeuvre d'Hadopi, devient ... - Actualitté.com
31/07/2017 : Actualitté.comOlivier Henrard, un des maîtres d'oeuvre d'Hadopi, devient ...Actuali. […]
Comment les pays luttent contre le piratage - Actualitté.com
31/07/2017 : Actualitté.comComment les pays luttent contre le piratageActualitté.comLa Haute Aut. […]
Le téléchargement direct privilégié par les pirates de livres - Actualitté.com
25/07/2017 : Actualitté.comLe téléchargement direct privilégié par les pirates de livresActua. […]
Game of Thrones saison 7 : HBO envoie un courrier d'avertissement ... - Phonandroid
25/07/2017 : PhonandroidGame of Thrones saison 7 : HBO envoie un courrier d'avertissement ...Phona. […]

La bataille Hadopi : c’est loin d’être fini !

Nous reproduisons ci-dessous un article du Nouvel Obs daté de ce jour, faisant état d’une nouvelle technologie de protection des communications, rendant obsolète Hadopi avant même sa mise en application, ce qui ferait largement sourire si ce n’était l’argent jeté par la fenêtre que va représenter le coût de la mise en place d’Hadopi.

Un nouveau système de protection des communications privées développé par des spécialistes en sécurité informatique pourrait, théoriquement, rendre totalement inefficace la dispositif de lutte contre le téléchargement imaginé par le gouvernement.

(Sipa)

(Sipa)

Une nouvelle technologie de protection des communications privées sur internet développée par une équipe de spécialistes en sécurité informatique, et présentée le 28 octobre lors d’une conférence au Luxembourg, pourrait rendre inopérant le dispositif de lutte contre le téléchargement prévu par la loi Hadopi.
Baptisé “Perseus”, cette nouvelle technologie se présente sous la forme d’un module qui, une fois installé sur le navigateur Firefox, protège l’échange d’informations entre deux internautes en rendant particulièrement difficile toute “écoute”.

Vie privée et intérêts de l’Etat

“L’idée de départ était d’assurer le respect de la vie privée des internautes tout en ménageant les intérêts de l’Etat”, explique Eric Filiol, directeur de la recherche de l’Ecole Supérieure d’Informatique Electronique Automatique (ESIEA) à l’origine du projet. Pour cela, l’équipe d’Eric Filiol a développé un système de protection inviolable, “à moins de disposer d’une puissance de calcul réservée aux affaires vraiment sérieuses”. “Le but n’est pas de rendre l’écoute impossible, mais de la rendre impossible pour des officines privées“.
La technologie utilisée par “Perseus” repose sur deux dispositifs. “En résumé, quand deux internautes échangent des informations”, explique Eric Filiol, “ils utilisent un codeur qui change à chaque fois”. De plus, Perseus ajoute “un bruit” que seuls les deux internautes reconnaissent, et rendant impossible l’identification du codeur. “La communication ressemble ainsi à n’importe quelle communication normale”. Ainsi toute écoute en temps réel de la communication est rendue impossible, à moins de disposer d’une puissance de calcul réservée aux services de l’Etat et aux affaires les plus importantes.

La suite et la source : c’est ici

Pour télécharger Perseus, c’est ici également (uniquement pour PC Windows hélas)

Articles liés :

31 octobre 2009 | Actualité