Home Contact
Hadopi : explosion du nombre d'IP adressées par les producteurs ... - Next INpact
23/06/2017 : Hadopi : explosion du nombre d'IP adressées par les producteurs ...Next INpactLe nom. […]
Les portes d'Educnum en passe de se fermer face à la Hadopi - Next INpact
21/06/2017 : Next INpactLes portes d'Educnum en passe de se fermer face à la HadopiNext INpactAfi. […]
Une amende de 200 € pour cinq films piratés - Éditions Francis Lefebvre
21/06/2017 : Éditions Francis LefebvreUne amende de 200 € pour cinq films piratésÉditions Fra. […]
Vous pouvez dénoncer les DRM gênants à la Hadopi - 01net.com
20/06/2017 : 01net.comVous pouvez dénoncer les DRM gênants à la Hadopi01net.comLa Hadopi n'est. […]
Hadopi : d'ici sa fin en 2022, l'autorité aura coûté plus de 100 ... - Developpez.com
15/06/2017 : Hadopi : d'ici sa fin en 2022, l'autorité aura coûté plus de 100 ...Developpez.com. […]

La ligue Odebi sur le pied de guerre

Le temps du militantisme courtois touche probablement à sa fin. L’époque où les opposants à un projet de loi discutaient avec ministres et députés, parfois de façon tendue, mais toujours selon des règles implicites héritées de combats politiques passés, ne sera plus d’ici quelques temps, qu’un aimable souvenir. Il n’a pas dit son dernier mot, mais bientôt ce n’est plus lui qui fera la Une de la bloggosphère et des trending topics sur Twitter.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la ligue Odébi et son armée numérique passera à l’attaque. Un peu partout sur internet se retrouveront publiés le passé judiciaire de 95 députés pro hadopi. C’est une première, et cela marque l’arrivée d’une nouvelle forme de militantisme sur l’internet Français, celle qui s’apparente à une forme – light – de terrorisme, effectuée par un réseau clandestin, totalement à l’abri derrière moultes outils de cryptages, de VPN, d’identités virtuelles créées durant l’année 2009, prêt à se ruer sur un profil Facebook ou un site officiel avant de disparaitre dans la nature.

Combien de divisions ? C’est difficile à dire, quelques centaines, tout au plus, mais très certainement cloisonnées, impossible à démanteler autrement que cellule après cellule, et probablement des milliers d’identités, utilisées comme des marionnettes et prêtes à être sacrifiées, une fois leur vraie nature révélée par un acte tel que celui aura lieu cette nuit.

Ces identités, crées depuis longtemps sur Facebook, des forums, ou encore des sites officiels comme les Créateurs de Possible, sont probablement très nombreuses, et la guerre que s’apprête à lancer la Ligue Odébi risque de durer très longtemps.

La première vague reste à peu près dans les clous de la légalité, les dossiers qui vont être mis à jour ne sont à priori que des compilations d’articles et probablement quelques fuites de l’autorité judiciaire, mais les vagues suivantes – celle-ci n’ayant aucune chance de donner quoi que ce soit – franchiront nécessairement la ligne jaune.

On se souvient de rumeurs d’une altercation entre Nicolas Sarkozy et DSK, ce dernier accusant l’autre de préparer un dossier à destination de la presse pour l’éliminer dans le cas d’une velléité présidentielle. Ce type de manœuvre, courant en politique entre adversaires, et dont Julien Dray a fait l’amère expérience l’année dernière, s’est désormais démocratisée.

Partouzes, témoignages d’anciens amants, pratiques déviantes, enfants cachés, coucheries entre média et classe politique, dossiers pourris que la presse n’ose sortir et qu’elle aura fini par faire fuiter parce qu’ayant abandonné l’idée de pouvoir s’en servir, des Jean Claude Méry comme s’il en pleuvait… Bientôt l’internet regorgera de ce qui sera, enfin, conforme aux délires de ses plus farouches adversaires : un tas de saloperies qui, même si bon nombre seront sans doute véridiques, ne profiterons pas à grand monde.

Les militants courtois vont prendre une place d’arrière plan, sous peu, ils seront probablement mis dans le même sac, vraisemblablement qualifiés de terroristes 2.0 ou quelque chose comme cela, condamnés à un exil que certains commencent dès à présent à envisager très sérieusement.

La fin d’une époque.

Source: Readwriteweb

Articles liés :

28 janvier 2010 | Actualité