Home Contact
This RSS feed URL is deprecated
19/02/2018 : This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers. […]
Amendes automatiques pour piratage ? Pas si simple, selon une ... - Next INpact
19/02/2018 : Next INpactAmendes automatiques pour piratage ? Pas si simple, selon une ...Next INpa. […]
Deux nouveaux membres à la Hadopi - Next INpact
19/02/2018 : Next INpactDeux nouveaux membres à la HadopiNext INpactLa Haute Assemblée souligne. […]
L'ex-sénateur Louis de Broissia nommé à l'Hadopi - Stratégies
18/02/2018 : L'ex-sénateur Louis de Broissia nommé à l'HadopiStratégiesL'ex-sénateur Louis de. […]
Côte-d'Or : Louis de Broissia a été nommé à la Hadopi - France 3 ... - Franceinfo
17/02/2018 : FranceinfoCôte-d'Or : Louis de Broissia a été nommé à la Hadopi - France 3 ...Fr. […]

La Loppsi fera la fortune des réseaux de pornographie infantile

Lu sur Rue89 – Hadopi, Loppsi : la combinaison des lois cherchant à « réguler » Internet pourrait, si l’article sur le filtrage du Net contenu dans la Loppsi était adopté, faire des réseaux pédophiles la première cybermafia à amasser des fortunes colossales sur la Toile.

C’est l’effrayante conclusion de la première et seule étude sur le commerce de la pédopornographie qui soit sortie à ce jour. Car si des rapports alarmistes ont déjà été rendus sur les effets de bord du filtrage, curieusement, personne n’avait jusqu’ici pris le temps de s’intéresser aux modes de distribution de la pornographie enfantine.

Téléchargez le rapportValidée par des experts comme Hervé Recoupe, le directeur d’enquête de la gendarmerie nationale en charge de l’opération Némésis ou Tom Morton, expert en sécurité informatique auprès des tribunaux anglais dans les affaires de cyberpédophilie, cette étude expose dans le détail l’évolution, ces dix dernières années, du commerce de la pédophilie. (Téléchargez le rapport)

Disponible depuis le 29 janvier au sein d’un livre réunissant ces différents témoignages, ce rapport circule depuis plusieurs jours au sein du Parlement et dans les ministères concernés.

Le fait que le filtrage n’empêchera nullement les consommateurs de pédopornographie d’accéder à de tels contenus ne surprendra personne, ce n’est d’ailleurs pas l’objectif de la loi Loppsi, qui vise à empêcher le simple internaute de tomber sur ces contenus « par hasard ».

L’impossibilité, lors d’un surf sur Internet, de tomber « par hasard » sur ces contenus n’étonnera pas non plus les utilisateurs du Web : par nature illégaux, ces contenus sont particulièrement difficiles à trouver (…) Lire la suite sur Rue89

Articles liés :

1 février 2010 | Actualité