Home Contact
Près de Caen. 600 € d’amende pour des téléchargements illégaux - Ouest-France éditions locales
25/04/2019 : Près de Caen. 600 € d’amende pour des téléchargements illégaux  Ouest-Franc. […]
Juan Branco nous cache quelquechose - Nice Provence Info
24/04/2019 : Juan Branco nous cache quelquechose  Nice Provence InfoNous avons évoqué dans nos. […]
Lexiconomy, le dictionnaire en ligne qui privatise le langage - korii.
23/04/2019 : Lexiconomy, le dictionnaire en ligne qui privatise le langage  korii.Cet absurde pr. […]
Game of Thrones : comment regarder la saison 8 gratuitement (et légalement ?) - TechGuru
22/04/2019 : Game of Thrones : comment regarder la saison 8 gratuitement (et légalement ?)  Tec. […]
Les internautes consultés en amont de la future loi contre la haine en ligne - Next INpact
19/04/2019 : Les internautes consultés en amont de la future loi contre la haine en ligne  Next. […]

La Sacem planche sur l’après Hadopi

Après la répression, l’explication. La mise en place de la loi Hadopi, censée protéger les ayants droit en réprimant les internautes se rendant coupables de téléchargements illégaux de musique, ne résoud évidemment pas tout. Bernard Miyet, président de la Société de gestion des droits d’auteurs prône la mise en place rapide d’une contribution compensatrice des préjudices subis par l’industrie. Au cours des sept dernières années, ce sont quelque 750 millions d’euros de chiffre d’affaires qui sont partis en fumée. En taxant les fournisseurs d’accès Internet d’une somme symbolique – 1 euro maximum – il espère récupérer entre 250 et 500 millions d’euros par an. Pas sûr que les FAI acceptent aussi facilement cette nouvelle taxe, modulable en fonction de l’évolution des recettes de la profession, et qui risque fort de se répercuter sur le consommateur final. Bernard Miyet expose ici ses arguments. Le débat est ouvert…

La Sacem veut taxer les FAI
envoyé par Challenges. – L’info video en direct.

Source : Challenges

Articles liés :

1 décembre 2009 | Actualité, Multimedia