Home Contact
This RSS feed URL is deprecated
22/11/2017 : This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers. […]
Streaming illégal : la France sonne la charge - Economie Matin
21/11/2017 : Economie MatinStreaming illégal : la France sonne la chargeEconomie MatinEn ce qui c. […]
Interview de Sophian Fanen, de la génération Napster à la ... - Next INpact
21/11/2017 : Interview de Sophian Fanen, de la génération Napster à la ...Next INpactDans son o. […]
En 7 ans, Hadopi a flashé plus de 40 000 Réunionnais - Clicanoo
20/11/2017 : ClicanooEn 7 ans, Hadopi a flashé plus de 40 000 RéunionnaisClicanoointernet. Depui. […]
Hadopi : 189 condamnations et « de nombreuses décisions ... - Next INpact
14/11/2017 : Hadopi : 189 condamnations et « de nombreuses décisions ...Next INpactSept ans apr. […]

Quand le P2P s’effondre, Hadopi s’écroule.

[Un article du Figaro]

Des heures de débat, des successions de coups de théâtre et des empoignades en série pour une loi qui ne tient pas en compte des dernières évolutions d’internet. C’est le brillant bilan de la loi Hadopi, censée éradiquer le piratage en s’attaquant au peer-to-peer grâce à la riposte graduée.

Or, ce mode d’échange de fichiers est en chute libre, selon un rapport d’Arbor Networks dont Wired et InformationWeek publient les principales conclusions en avant-première. Ce spécialiste de la gestion des réseaux, qui compte plusieurs des plus grands fournisseurs d’accès à internet dans le monde parmi ses clients, a scruté 264 milliards de Go de données échangées auprès de 110 FAI.

Surprise : “globalement, le P2P décline et il décline rapidement”, dit Craig Labovitz, chercheur chez Arbor Networks. Cette conclusion, qui s’observe en scrutant les ports dédiés aux protocoles d’échange en P2P, est corroborée par l’analyse des paquets échangés, précise Wired (les logiciels peuvent avoir tendance à se cacher). Ainsi, en deux ans, la proportion du P2P serait tombée de 40 à 18% du trafic des fournisseurs d’accès à internet.

Dans le même temps, Arbor Networks a observé que la proportion du trafic web, celle qui passe dans le navigateur internet, a progressé de dix points pour repasser au-dessus des 50%. Au début de l’année, une autre étude était parvenue aux mêmes conclusions. Si l’ampleur des chiffres peut toujours faire débat, une tendance se dessine clairement. Cela signifie-t-il pour autant que le piratage est en baisse ? Rien ne le dit.

lire la suite ->

source : Le Figaro

Articles liés :

13 octobre 2009 | Actualité