Home Contact
Loi audiovisuelle : des « codes de bonne conduite » contre les pubs pour les aliments gras ou sucrés - Next INpact
14/10/2019 : Loi audiovisuelle : des « codes de bonne conduite » contre les pubs pour les alimen. […]
Audiovisuel public : où va le magot de la redevance télé ? - Capital.fr
14/10/2019 : Audiovisuel public : où va le magot de la redevance télé ?  Capital.fr
Franck Riester, le bon élève de la culture après un an au ministère - Blog Le Monde
12/10/2019 : Franck Riester, le bon élève de la culture après un an au ministère  Blog Le Mo. […]
Piratage. L’Arcom remplacera bientôt l’Hadopi pour traquer les téléchargements illégaux - Ouest-France
10/10/2019 : Piratage. L’Arcom remplacera bientôt l’Hadopi pour traquer les téléchargements. […]
Proposer internet à ses clients : obligations et responsabilité - L'Hôtellerie Restauration
9/10/2019 : Proposer internet à ses clients : obligations et responsabilité  L'Hôtellerie Re. […]

Radio Numerique, Frédéric Mitterrand n’est pas favorable à son lancement

Frédéric Mitterrand a jeté un pavé dans la mare du CSA, en expliquant que la question du lancement de la radio numérique terrestre n’était pas “prioritaire”. Cette déclaration intervient alors que le CSA doit remettre prochainement un rapport sur les conditions de lancement de la RNT, et devrait annoncer l’ouverture de nouveaux appels aux candidatures dans les prochains jours. Cette prise de position, qui risque de compromettre sérieusement les chances de déploiement de la RNT en France, contraste avec la position que Frédéric Mitterrand affichait en septembre dernier. Le ministre avait alors expliqué que “la numérisation des médias traditionnels est une urgence”.

Invité le 29 mars dernier du déjeuner mensuel de l’Association des Journalistes des Médias et de la Communication (AJM), Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication, a jeté un véritable pavé dans la mare du CSA. Interrogé sur le lancement de la future radio numérique terrestre, Frédéric Mitterrand a littéralement pris le contre-pied du CSA. Ce dernier, qui s’apprête à rendre un nouveau rapport sur la question, multiplie depuis plusieurs semaines les réunions avec les différents acteurs concernés pour tenter de dégager un consensus. Sans attendre les conclusions de ce rapport, Frédéric Mitterrand a porté un coup qui pourrait être fatal au déploiement effectif de la radio numérique terrestre. Dans ce domaine, la France commence à accuser un retard considérable face à ses voisins européens qui se sont engagés, parfois depuis plusieurs années, dans la voie de la numérisation de la radio. “Je constate que le coût de l’opération est considérable, qu’un certain nombre d’opérateurs ne sont pas du tout favorables à cette opération et que c’est le CSA pour l’instant qui a l’air d’être en flèche”, a expliqué le ministre de la culture et de la communication. “Le CSA lui-même doit remettre un rapport à ce sujet avec des préconisations, même si je connais à peu près ce qu’il y aura à l’intérieur de ce rapport. J’ai le plus grand respect pour le CSA, j’ai les plus grands sentiments de respect pour Michel Boyon, mais nous ne somes pas exactement sur la même longueur d’onde”, a ajouté Frédéric Mitterrand, affichant clairement une forte divergence avec le CSA qui tente de faire aboutir ce dossier sous la houlette de Rachid Arhab et Alain Méar.

Suite …

Source : RadioActu.com

Articles liés :

30 mars 2010 | Actualité