Home Contact
Hadopi : pour la CADA, le taux d'erreur dans l'identification des IP ... - Next INpact
14/08/2017 : Hadopi : pour la CADA, le taux d'erreur dans l'identification des IP ...Next INpactJu. […]
Olivier Henrard, un des maîtres d'oeuvre d'Hadopi, devient ... - Actualitté.com
31/07/2017 : Actualitté.comOlivier Henrard, un des maîtres d'oeuvre d'Hadopi, devient ...Actuali. […]
Comment les pays luttent contre le piratage - Actualitté.com
31/07/2017 : Actualitté.comComment les pays luttent contre le piratageActualitté.comLa Haute Aut. […]
Le téléchargement direct privilégié par les pirates de livres - Actualitté.com
25/07/2017 : Actualitté.comLe téléchargement direct privilégié par les pirates de livresActua. […]
Game of Thrones saison 7 : HBO envoie un courrier d'avertissement ... - Phonandroid
25/07/2017 : PhonandroidGame of Thrones saison 7 : HBO envoie un courrier d'avertissement ...Phona. […]

Seulement 28% des Français prêts à payer pour de la musique en ligne

Avis d’expert – Une étude de Forrester fait le point sur les usages de contenus payants sur la Toile. Conclusion : l’industrie du divertissement devra encore faire des efforts pour convaincre d’abandonner le gratuit.

Malgré sa croissance régulière, le marché de la musique dématérialisée est encore loin de compenser la chute inexorable des ventes physiques de disques. Les offres légales se développent mais la gratuité liée au téléchargement illégal conserve encore une grosse avance.

Divers leviers ont été mise en place comme les lois répressives (Hadopi en France) mais les plates-formes légales de musique en ligne restent encore pour beaucoup d’internautes incomplètes (catalogue pas assez attractif) ou peu interopérables.

On observe ainsi les conséquences de ces problématiques dans la dernière étude de Forrester sur les usages de contenus payants sur la Toile. Si 14% des internautes européens (11% des Français) ont déclaré avoir payé pour accéder à de la musique en ligne, seulement 25% d’entre eux (28% des Français) ont affirmé être prêts à payer pour ce contenu dans le futur.

27% des internautes ont acheté au moins une fois un contenu en ligne

L’Industrie du disque a donc encore de très gros efforts à fournir en matière de musique en ligne, seul moyen pour combattre le piratage qui encore aujourd’hui, donne accès à beaucoup plus de contenus que les sites officiels. Non seulement, ces offres peinent à rassembler mais en plus les perspectives demeurent faibles.

Mais Forrester reste optimiste. A partir de 2014, les consommateurs européens dépenseront, chaque année, un peu plus de 34 euros chacun pour de la musique sur Internet, estime l’institut d’études.

La situation est un assez similaire pour le cinéma qui, malgré les dires des producteurs, souffre moins du piratage que la musique (la fréquentation des salles n’est-elle pas en hausse ?).

“Alors que seulement 8% des européens (mais aussi 8% des Français) ont déjà payé pour télécharger des films, 23% d’entre eux, (30% des Français) se déclarent prêts à mettre la main à la poche à l’avenir, ce qui peut traduire la forte attente des consommateurs en terme de variété de l’offre”, avance l’auteur de l’étude.

Reste que plus globalement, la gratuité a de beaux jours devant elle puisque 27% des internautes européens (26% des internautes Français), ont affirmé avoir déjà payé pour au moins un type de contenu sur le web mais 58% des consommateurs européens (55% des consommateurs Français) ont déclaré qu’ils n’envisageaient pas de payer pour accéder à des contenus sur la toile, dans le futur.

“Bien qu’encore majoritaire, la part des internautes réticents à payer pour accéder à des contenus online, tend à se réduire”, souligne Forrester. L’espoir fait vivre.

Source : ZDNet France

Articles liés :

9 décembre 2009 | Actualité