Home Contact
Un salarié commet une faute grave en cas de téléchargements ... - Next INpact
20/10/2017 : Next INpactUn salarié commet une faute grave en cas de téléchargements ...Next INp. […]
Hadopi enquête sur le remplaçant de Zone Téléchargement - Ere Numérique
14/10/2017 : Ere NumériqueHadopi enquête sur le remplaçant de Zone TéléchargementEre Numériq. […]
Que risque-t-on quand on télécharge illégalement de la musique ou ... - Europe1
13/10/2017 : Europe1Que risque-t-on quand on télécharge illégalement de la musique ou ...Europe. […]
Piratage : Hadopi s'attaque au problème des sites miroirs - Les Échos
10/10/2017 : L'ExpressPiratage : Hadopi s'attaque au problème des sites miroirsLes ÉchosSoucieus. […]
Riposte graduée et amende : les questions de la Hadopi à deux ... - Next INpact
10/10/2017 : Next INpactRiposte graduée et amende : les questions de la Hadopi à deux ...Next IN. […]

Des hackers tuent Hadopi avec un bout de code

Source : ReadWriteWeb (Olivier Laurelli) – Quand la loi iPred a été votée en Suède, les administrateurs du fameux tracker Torrent, The Pirate Bay, avaient émis l’idée d’inonder les trackers Torrent de fausses adresses IP. Ce n’est plus une promesse, c’est maintenant une réalité. A l’heure où on attend toujours les spécifications du logiciels de sécurisation sensé permettre de prouver votre bonne foi, un code source pour le moins original a récemment son apparition sur le Net.

L’information a été initialement révélée sur le blog Hack45. Baptisé Seedfuck, le code source propose d’injecter plusieurs centaines d’adresses IP, aléatoires ou prédéfinies dans les trackers Torrent, semant ainsi un certain chaos et rendant †plus difficile l’identification formelle des internautes se trouvant derrière ces IP. Peu importe que vous ne sachiez même pas ce qu’est le peer to peer, votre propre IP peut ainsi se retrouver collectée et identifiée par la HADOPI. Il ne semble pas que ce code soit une réponse à l’HADOPI vu son origine, son auteur ne semblant pas être d’origine française (le concept du code lui même n’est d’ailleurs pas nouveau).

Ce code d’exploitation est à double tranchant, certains s’inquièteront à juste titre de voir leur propre IP générée aléatoirement. S’il génère aujourd’hui des adresses complètement aléatoires, une très légère modification lui permet de ne cibler que des adresses IP françaises et même des adresses prédéfinies ( »comme par exemple celles de ministères » se raillent beaucoup d’internautes). Une fois compilé et pesé à 5 kilo octets tout mouillés, le code pourrait même être inoculé sous forme de chevaux de Troie, rendant ainsi la localisation des plaisantins encore plus complexes.

On ne sait donc pas s’il faut en rire ou en pleurer, mais en tout cas, une chose est maintenant sûre, TMG, la société mandatée par les ayants droits pour faire la traque aux téléchargeurs, va devoir sur pencher plus sérieusement sur la validité des preuves qu’elle recueille pour confondre les internautes partageurs.

Suite et source : fr.readwriteweb.com

20 avril 2010 | Actualité | Permalien

Touche pas à mon net : Ipredator, le VPN suédois “tout public” est lancé

Surfer de façon anonyme et sécurisée ? En Suède, c’est d’ores et déjà accessible au plus grand nombre avec le lancement de la plateforme VPN Ipredator. Il suffit de quelques clics pour s’enregistrer. Coût de l’opération : 149 couronnes (14,7 euros) pour 3 mois. A vous de jouer !

1 février 2010 | Actualité | Permalien

Le Parti pirate suédois gagne un second siège au Parlement européen

Avec la ratification du traité européen par le président tchèque, le dernier obstacle est levé. Comportant de nouvelles dispositions institutionnelles, ce texte va réaménager le nombre de députés au sein du Parlement européen. Ainsi, le Parti pirate suédois qui avait déjà gagné un siège en juin, va en avoir un second dans un mois. Et c’est une jeune Suédoise de 22 ans qui l’occupera.

Hier, à Prague, le président tchèque Vaclav Klaus signait le traité de Lisbonne entre les vingt-sept Etats membres de l’Union européenne visant à aménager l’architecture institutionnelle de l’organisation. Avec la levée de cet ultime obstacle, l’entrée en vigueur de ce texte devrait avoir lieu le 1er décembre prochain. Or, maintenant que le long processus de ratification tchèque touche à sa fin – après être passé par les deux chambres législatives et par deux fois devant le Conseil constitutionnel -, cela signifie que le Parti pirate suédois a gagné un second siège au Parlement européen.

Après Christian Engström en juin dernier, c’est donc au tour d’Amelia Andersdotter, une jeune Suédoise de 22 ans – qui sera accessoirement la plus jeune euro-députée -, d’investir l’organe parlementaire de l’Union européenne. Cette élection, certes un peu tardive, est à créditer au score particulièrement élevé du Parti pirate suédois lors des élections européennes qui ont eu lieu cet été. En effet, le Piratpartiet emmené par Rickard Falkvinge a réussi le pari fou de réunir 7,4 % des voix autour du mouvement.

Ironie de l’histoire, le Parti pirate avait marqué une nette opposition au Traité de Lisbonne. Pour répondre à ses nouvelles prérogatives politiques, la jeune femme a donc mis entre parenthèses sa vie étudiante, où elle étudiait l’économie et l’espagnol à l’université de Lund, en Suède. Tout comme son collègue, elle portera les valeurs du mouvement pirate en défendant une législation plus juste et plus raisonnable du droit d’auteur, tout en s’attachant à l’éducation et au développement de l’économie du savoir en Europe.

La jeune femme prendra donc officiellement ses fonctions le 1er décembre prochain. Elle aura sans doute fort à faire au regard du nombre de lobbys gravitant autour du Parlement européen depuis des années. On lui souhaite dès lors bien du courage dans sa nouvelle tâche.

Source : Numerama

4 novembre 2009 | Actualité | Permalien

Les pirates se réjouissent : Hadopi 2 est adoptée

Parti Pirate(Un article publié sur Gizmodo) “AAARRRrrr ! C’est un grand jour pour les pirates ! Que le rhum coule à flot !” Hadopi 2 a été adoptée par le conseil constitutionnel et d’après notre nouveau ministre de la Culture, les premiers avertissements devraient être envoyés début 2010. Après toutes les épreuves que cette loi a traversées, certains se réjouissent que la France ait un dispositif aussi “innovant” (sic) pour protéger les auteurs.

Mais doivent-ils vraiment se réjouir ? Comme le dit Maitre Eolas :

« Les pirates auront désormais un sentiment d’impunité puisque tant qu’ils n’auront pas reçu le recommandé du deuxième avertissement, ils se sentiront à l’abri du risque de condamnation pénale (et de fait, ils n’auront pas complètement tort), et vous comprendrez que les torrents vont continuer à s’écouler et les mules à être chargées. Les artistes auraient bien tort de célébrer cette apparente victoire. Elle a été remportée à leurs frais. »

D’ailleurs, si quelqu’un a calculé (avec précision) les chances d’être attrapées par le nouveau dispositif, dites-le nous en commentaire. Puisque, selon Lionel Tardy (député UMP) : « Les Français auront autant de chances de se faire prendre que de gagner au loto. » Est-ce vrai ? [Maître Eolas]

Source : Gizmodo

25 octobre 2009 | Actualité | Permalien

« Au-delà d’Hadopi, le Parti pirate combat un système de pensée »

(Un article du NouvelObs)

À l’origine du Parti pirate : une initiative suédoise lancée en 2006, puis rapidement imitée en France et dans une trentaine d’autres pays. Aujourd’hui, le mouvement représente la troisième force politique en Suède, la sixième en Allemagne, et possède son propre député européen.
Aux dernières élections législatives dans les Yvelines, Maxime Rouquet réalisait un score de 2,08% comme candidat de ce mouvement, loin des 0,3% visés, dans une campagne “sans affiches, sans tracts, sans moyens”. Après cette élection, quel avenir pour le Parti pirate, notamment en vue des régionales de 2010 ?

Valentin Villenave, musicien de 25 ans, numéro deux du parti, répond au Nouvelobs.com.
« Au-delà d'Hadopi, le Parti pirate combat un système de pensée »

Quel est votre programme ?
Le Parti pirate milite sur trois points essentiels. Tout d’abord, pour un large respect des libertés civiques et des droits de l’homme, jusque dans sa vie privée. Ensuite, pour la reconnaissance du droit d’accéder au savoir et à la culture, et pour la décriminalisation des citoyens qui se livrent au partage de ceux-ci. Enfin, nous appelons à une réforme majeure des brevets pharmaceutiques et biotechnologiques, pour que le tiers-monde ne soit plus soumis à deux ou trois monopoles privés.

Vous êtes surtout connus pour votre opposition à la loi Hadopi.
Cette loi mérite d’être dénoncée. Hadopi présente énormément de défauts, c’est une sorte d’acharnement thérapeutique pour réanimer un cadavre. Mais au-delà d’Hadopi, le Parti pirate combat un système de pensée. On est dans une période où pour la première fois presque tout le monde, en théorie, peut avoir accès au savoir universel, à la connaissance. Au lieu de promouvoir un meilleur accès à l’intelligence collective, les progrès technologiques sont instrumentalisés au profit de quelques-uns. La société a vécu une révolution avec Internet. Il faut en prendre acte !

[...]

Lire la suite

19 octobre 2009 | Actualité | Permalien