Home Contact
Baromètre Hadopi : 25% des internautes se sont abonnés à une offre SVàD durant le confinement - Le Film Français
29/05/2020 : Baromètre Hadopi : 25% des internautes se sont abonnés à une offre SVàD durant le. […]
L'IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes - Atlantico.fr
29/05/2020 : L'IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes  Atlantico.fr
Contrefaçon : le Conseil constitutionnel censure partiellement les pouvoirs de la HADOPI - Dalloz actualité
28/05/2020 : Contrefaçon : le Conseil constitutionnel censure partiellement les pouvoirs de la HA. […]
25% des internautes se sont abonnés à une offre de vidéo à la demande pendant le confinement d'après l'Hadopi - 100%Media by Offremedia
28/05/2020 : 25% des internautes se sont abonnés à une offre de vidéo à la demande pendant le. […]
StopCovid : après l'appli, le mauvais temps de la surveillance - Les Jours
28/05/2020 : StopCovid : après l'appli, le mauvais temps de la surveillance  Les Jours

Vidéo : Les contenus à l’heure de l’abondance

L’économie de l’abondance, futur modèle économique pour les industries culturelles et les éditeurs de contenus ? C’est la piste évoquée dans cette vidéo, intitulée « les contenus à l’heure de l’abondance» .

À mesure que la presse évolue, les modes de financement, de création et de consommation évoluent. Or, avec Internet, ces systèmes ont été profondément bousculés. Les anciens systèmes font désormais face à l’émergence de nouveaux modèles économiques.

Dès lors, des questions se posent : quelles formes auront les contenus dans dix ou quinze ans ? Comment ces nouveaux éléments seront-ils financés ? Va-t-on voir apparaitre de nouveaux modes de consommations ? Une chose est sûre, l’offre d’un service de valeur devra être rétribuée, de façon directe ou indirecte. Reste à savoir comment.

Cette vidéo analyse l’arrivée de la culture dans l’univers du numérique, ce dernier générant naturellement de nouveaux défis au regard de sa nature. Comme l’explique le narrateur, Mikiane, « une infinité de copies potentielles pour un coût nul met par terre tout modèle de financement basé sur la rareté« .

Dès lors, l’économie de l’abondance pourrait être la solution.

Source: Numerama

Articles liés :

6 décembre 2009 | Actualité, Multimedia